Accueil | A la Une | Sénégal-France-Union Européenne-Scrutin Élections Européenne : le vote a démarré à Dakar.

Sénégal-France-Union Européenne-Scrutin Élections Européenne : le vote a démarré à Dakar.

Quelque 15.000 français inscrits sur les listes électorales, ont démarré ce dimanche à 8h à l’Ambassade de France au Sénégal le vote pour renouveler leurs 79 députés au Parlement européen contre 74 si le Royaume uni venait à quitter l’Union avec le Brexit, a constaté l’APS.

Cinq bureaux de votes sont installés au Sénégal, précisément à l’Ambassade de France, au Lycée Jean Mermoz de Ouakam, à Saly et à Saint Louis. Un scrutin « important qui offre un éventail de choix très large avec 34 listes », selon l’ambassadeur de France au Sénégal Christophe Bigot.

L’ambassadeur a aussi indiqué que c’est une élection qui comporte plusieurs enjeux à la fois nationaux et européens sur plan politique, commercial et thématique.

Parlant des enjeux politiques » liés à ce scrutin, M. Bigot note qu’avec la montée du populisme en Europe et partout dans le monde, « ce sera l’occasion de mesurer au soir de cette élection le poids (politique) de cette nouvelle tendance ».

L’ambassadeur indique par ailleurs que le scrutin devrait permettre de voir si l’on assistera à une « reconduction ou non de l’équilibre habituel avec les grandes formations socialistes, conservatrices, populistes, écologistes, libérales… »

Les enjeux commerciaux et numériques sont notamment liés au GAFAM (l’acronyme des géants américains du Web-Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft), souligne M. Bigot, ajoutant que ce scrutin devrait permettre à travers des débats au Parlement européen que la richesse qu’ils génèrent soit une richesse partagée.

Christophe Bigot a également rappelé les enjeux thématiques liés notamment à la question migratoire mais aussi à l’environnement et l’énergie.

Selon l’ambassadeur, « certains souhaitent renforcer l’Union européenne au moment où d’autres veulent freiner ce mouvement naturel », appelant par moments à une nouvelle configuration des relations avec les Etats-Unis et la Chine.

Le consul général de France au Sénégal, Olivier Serot Almeras, a pour sa part indiqué que toutes les dispositions matérielles et logistiques sont mises en place pour permettre aux électeurs de s’acquitter de ce devoir civique.

Il s’est par ailleurs félicité de l’importance et l’intérêt que les électeurs ont donné à ce scrutin en venant en masse ce matin pour voter. APS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*